Position du SGPUM au sujet du projet de création du Conseil des Universités

07 novembre 2016

COMMUNIQUÉ - LUNDI 7 NOVEMBRE 2016

Le SGPUM s’oppose au projet actuel du gouvernement du Québec de créer un Conseil des universités, parce que ce dernier demeure tributaire d’une conception managériale, utilitaire et marchande de l’Université.

Le projet de Conseil des universités québécoises du gouvernement s’oriente sur les enjeux de la mondialisation, sur les « meilleures pratiques » du monde managérial et en fonction de l’arrimage des institutions universitaires aux besoins du marché du travail. En lieu et place de cette conception utilitariste, le SGPUM, qui n’est pas a priori opposé à la création d’un Conseil des universités, propose les éléments qui devraient se retrouver au cœur du mandat d’un tel organisme.

Le SGPUM, qui représente les 1 300 professeurs de l’Université de Montréal, conteste cette orientation et soutient qu’un tel Conseil des universités québécoises devrait être mandaté en priorité pour procéder à un examen critique de l’approche gestionnaire, clientéliste et marchande des dernières années, dans la perspective d’éviter les dysfonctionnements produits par cette approche dans le réseau universitaire québécois.

Le mandat proposé par le gouvernement pour ce nouveau Conseil des universités québécoises est inadéquat et il devrait être amendé. Car la démarche proposée est basée sur l’« assurance qualité », un concept issu du monde des affaires, fondé sur la relation client-fournisseur. L’« assurance qualité » vise à optimiser le succès de la mise en marché des produits ou services commerciaux. C’est un concept inapproprié, voire dangereux, en regard de la mission de recherche et d’enseignement de l’Université.  Cette dernière doit demeurer scientifiquement et éthiquement indépendante de tout impératif marchand, et cette indépendance est même une condition nécessaire pour que l’université puisse mieux servir l’intérêt public et le progrès de la connaissance.

Le SGPUM propose pour sa part que le projet de création d’un Conseil des universités québécoises se fonde sur trois mandats et cinq balises présentés dans le présent document.

Télécharger le Mémoire préparé par l'Exécutif du SGPUM et présenté le 4 novembre devant le Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES)


voir plus de déail
  • Événements
  • Dates repères
  • Autres
Conventions et ententes Statuts et règlements Procédure des assemblées CHARGE PROFESSORALE Formulaire - charge professorale Page Facebook SGPUM Politique de communication